Votre enfant 3-5 ans

Et s'il n'est pas propre à la rentrée ?


Votre enfant va rentrer à l'école et n'est pas tout à fait propre… Vous redoutez qu'elle refuse votre petit écolier. Qu'en est-il vraiment ? Faut-il être propre pour être admis à l'école ?

  • Il y a encore peu de temps, les textes étaient sans appel : l'enfant devait être propre le jour de la rentrée ! Aujourd'hui, les textes sont plus flous (la dernière circulaire de 1992 ne parle plus de "propreté" mais de "maturation psychologique". La pratique s'est assouplie, notamment du fait de l'accueil des enfants à l'école dès 2 ans.
  • Mais les accidents, si fréquents la première année, sont tolérés. Les maîtresses ont toutes les capacités pour le comprendre et patienter un peu : " La rentrée, c'est tellement émouvant pour un enfant qu'il en perd ses repères, quoi de plus naturel ! "
  • Cependant, on vous demandera de ne plus mettre de couches à votre enfant. Celles-ci sont d'ailleurs interdites à l'école maternelle.
  • En revanche, si vous êtes face à un petit récidiviste, c'est plus problématique. On risque de vous demander de vous représenter à la rentrée suivante, soit après la Toussaint, ou de passer à mi-temps pour éviter la sieste, un moment privilégié pour les petits pipis incontrôlés.
  • A l'école, des pauses pipi sont prévues toutes les heures environ. Une émulation se produit souvent alors entre les enfants " propres " et ceux qui ne le sont pas encore. Cela contribue à accélérer le processus chez les retardataires.
  • Pour les très jeunes, une scolarisation à mi-temps est proposée les premiers mois, afin d'éviter le moment très sensible de la sieste. Tout doit être fait pour sécuriser l'enfant et accentuer son bien-être.

Et si vous profitiez de l'été !

Les vacances sont l'occasion d'entamer l'apprentissage de la propreté aux enfants dès 2 ans, le climat étant propice aux tenues légères. Marche à suivre en 5 points.

  • Une fois installés sur votre lieu de vacances, montrez-lui où se trouve le pot que vous laisserez dans les W-C s'ils sont facilement accessibles.
  • Proposez-lui régulièrement dans la journée, surtout après les repas. S'il refuse n'insistez pas et recommencez plus tard.
  • Restez auprès de lui les premières fois. Le temps passera plus vite. Laissez-le entre 5 et10 minutes, pas plus.
  • En cas d'accident, ne le grondez surtout pas. Il a besoin d'encouragements.
  • Puisque le temps est au beau, laissez-le sans couche. Il n'appréciera pas trop de se sentir mouillé et en viendra plus vite à comprendre qu'il est préférable de demander le pot.

Propreté : tous nos articles.

 

Notre dossier rentrée